Mise en sécurité électrique d’une installation

Contrôle et dispositifs différentiels

Toute veille installation électrique doit être contrôlée au moins une fois tous les 10 ans et doit disposée d’au moins une liaison équipotentielle principale (la terre) et des dispositifs à courant différentiel résiduel (DDR) de haute sensibilité (30mA) protégeant les personnes contre les contacts indirects avec des masses en défaut.

Par exemple un lave ligne qui n’est pas relié à la terre et ne disposant pas de différentiel, si celui-ci a un défaut d’isolement (un fils qui touche la partie métallique de l’appareil) vous risquez de prendre d’une décharge électrique (l’électrisation), voir d’être électrocuté, ce qui représente un danger mortel !

Mise en sécurité de l’installation

Afin de garantir un minimum de sécurité aux personnes et afin d’éviter tout risque d’incendie, la norme NF C 15-100 prévoie un certains nombres de points à respecter, 6 en tout, pour sécuriser une veille installation.

Par ailleurs ces exigences sont également retenues par la norme expérimentale XP C 16-600 (UTE) qui définit le contenu du diagnostic obligatoire de l’installation électrique en cas de vente d’un logement (DEO) lorsque celle-ci date de plus de 15 ans.

Les 6 points de sécurité

  1. Présence d’un appareil général de commande et de protection de l’installation, facilement accessible.
  2. Présence à l’origine de l’installation, d’au moins un dispositif de protection différentielle à haute sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre. Ce dispositif permet de détecter automatiquement les fuites de courant et coupe automatiquement celui-ci.
  3. Chaque circuit doit avoir au moins un dispositif de protection contre les surintensités adapté à la section des conducteurs. Il s’agit d’un disjoncteur divisionnaire ou un fusible pour les anneciennes installations.
  4. Présence d’une liaison équipotentielle et respect des règles liées aux zones dans chaque salles de bain.
  5. Absence de tout risque de contact direct avec des éléments sous tension pouvant entrainer l’électrocution et de tout matériel vétuste ou inadapté à l’usage.
  6. Conducteurs protégés par des conduits, moulures ou plinthes en matière isolante.

Notre conseil

Si vous aimez bricoler et que vous n’êtes pas électricien de métier et qualifié.

Ne tentez pas de sécuriser vous-même votre installation électrique, vous risquez de vous électrocuter et provoquer un incendie. Faite appel à un professionnel pour cela.